L’Arabe du futur 4

L’Arabe du futur 4, c’est l’âge sacré de l’adolescence. A la fois, c’est une période que l’on déteste et à la fois sous la plume de Riad Sattouf, on adore. Quelle histoire ! L’histoire de ce garçon métissé dont la mère ne veut pas suivre sur mari, en Arabie Saoudite (en même temps, je comprends un peu pourquoi) et ce père, soit disant progressiste et ouvert, qui se contredit en permanence, énonce des théories plus que douteuses et qui malgré sa formation universitaire en France, a une vision complètement aberrante de la situation au Moyen-Orient, refusant  de voir certaines injustices sociales… et continue de vouloir enseigner là-bas, pour l’argent, malgré son isolement. Une drôle de vie, plutôt pathétique que Riad Sattouf à travers son regard d’ado, arrive finalement à nous rendre comique, tellement certaines situations le sont. Le mieux est bien sûr de commencer par le numéro 1, tout aussi distrayant.

L’Arabe du Futur 1 – Une jeunesse au Moyen-Orient 1978-1984

L’Arabe du futur 2 – Une Jeunesse au Moyen-Orient 1982- 1985

L’arabe du futur 3 – Une Jeunesse au Moyen-Orient 1985-1987

L’arabe du Futur 4 – Une jeunesse au Moyen-Orient 1987-1992

3 commentaires sur “L’Arabe du futur 4

Ajouter un commentaire

  1. Pour ma part, j’ai adoré cette bd. J’ai lu les quatre tomes. Je suis du même avis que toi. Une de couple/famille triste et pathétique, mais le point de vu de Riad Sattouf enfant donne un ton plutôt drôle et sympathique à cette famille. J’attends le n°5 avec impatience.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :