Trois, de Valérie Perrin

Mon avis,…

C’est avec beaucoup de plaisir que j’avais lu, « Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin, j’avais été touchée et bouleversée par son héroïne, Violette…

Il en est de même pour Nina, dans ce romain « Trois », c’est d’ailleurs à mon avis le même style de personnage. Nina m’a tout de suite fait penser à Violette et Étienne à son mari.

C’est d’ailleurs ce qui m’a interpellé dans ce roman. Il m’a semblé, tout au long du livre « Trois » retrouver un peu les mêmes personnages en celui d’Etienne et de Nina.

Dans ce roman, il y a les trois, Nina, Étienne et Adrien qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école primaire. Puis, il y a aussi une foule de personnages secondaires, que je trouve touchants et attachants comme Louise et le grand-père. 

Les personnages sont un peu, pour moi, la marque de fabrique de Valérie Perrin. Des personnages, à la vie complexe, au caractère tranchés, attachants et bousculés par les évènements. Des personnages auxquels on s’attache qu’ils soient principaux ou secondaires. 

Dans « Trois », on suit Nina, Adrien et Etienne depuis leur vie à l’école primaire jusqu’à l’âge adulte. Un roman, sur la vie, la jeunesse, les rêves et les plans échafaudés entre amis, la réalité de la vie, les mauvais choix, l’amour, la famille et les secrets trop lourds.

ET puis la musique… J’ai le même âge que ces trois personnages, alors autant vous dire, que j’ai écouté mainte et mainte fois les mêmes titres, chanté à tue-tête les chansons que vous retrouverez dans ce roman.

Si vous avez quelques années de moins, vous les connaitrez aussi, car, cette musique a traversé les années… Et elle est encore là aujourd’hui.

Une fois de plus, la plume de Valérie Perrin, m’a transporté du début à la fin. Même si j’ai mis du temps à entrer dans le roman. Il m’a semblé long à se mettre en place, je ne voyais pas ou l’auteure allait m’emmener.

Mais malgré cela, je ne saurais dire s’il faut enlever des passages, il me semble qu’ils avaient tous leur importance. Puis, à un moment, je me suis faite emporter par le livre, je voulais savoir, je voulais connaître… Je voulais comprendre.

Ce livre a pour moi deux parties, celle qui se déroule de 1986 à 2017 et puis la suite, celle où en 2017, un événement mettra une autre dimension dans l’histoire. 

La deuxième partie, je l’ai trouvé plus touffue parfois trop dense, mais ce n’est que mon avis.

Si vous hésitez encore, lancez-vous dans ce dernier roman de Valérie Perrin, il est gros, c’est un fait, il est lourd à transporter, mais vous avez entre vos mains, la vie de trois adolescents, épris de rêves, de projets que la vie façonnera à sa guise. 

Cet avis a été difficile à écrire pour moi car j’ai bien cru que je n’arriverai pas à la fin du roman. Chaque fois, je me disais que je n’arrivais pas à entrer dans l’histoire, et, à la fois, je ne voulais pas lâcher les personnages. Je voulais savoir, comprendre, connaître, pour au final, arrivée à la dernière page, en vouloir encore et me dire que non, cela ne pouvait pas se finir comme ça. 

Alors, je ne peux que vous encourager à plonger dedans, à vous laisser emporter pour venir me donner votre avis.

Il me reste à découvrir « Les oubliés du dimanche » de Valérie Perrin. Nul doute, que j’y retrouve la douceur et la pudeur de Valérie Perrin, une fois encore…

Ah oui, j’ai oublié de vous dire, ils sont trois dans cette histoire, mais c’est Virginie qui nous raconte cette aventure… 

Faites une belle lecture,…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :